Le Verre Volé

Vin
Assiette
Ambiance
Moyenne

Chronique: Le Verre Volé, restaurant à Paris
Spécificités:  A emporterVins naturels

Le Verre Volé is an essential spot in Paris to discover and re-discover natural wines, whilst still taking advantage of good cuisine. It’s ideal for a glass amongst friends. Arguably it might have a slightly ‘bo-bo-trendy’ feel to it (fine… call it Hipster!), but the clientele will not ruin the delicious flavours that will follow. Reservation is recommended.

Collé serré, coupé décalé

A deux pas du Canal Saint Martin, le Verre Volé a pris racine dans la très animée rue de Lancry. Si vous n’avez pas réservé, vous vous retrouverez sans doute comme nous à devoir attendre le deuxième service de 22h. Comme on n’a pas voulu jeter l’éponge pour découvrir ce lieu qui fait beaucoup parler de lui, on s’est posé juste en face, dans le fameux bar La Patache, pour un apéro convivial, où la carte des vins n’a d’ailleurs pas à rougir.

Une heure plus tard donc, on traverse la rue, et, bonne surprise, notre table est prête. La déco ouvre le bal : des bouteilles qui courent jusqu’au plafond créent un style déglingué, qui nous met de suite sur la piste d’un lieu agité. A peine entré, on est submergé par le brouhaha des clients et valdingué par les serveurs qui bougent dans tous les sens en lançant des « chauds devant ». On navigue alors entre les tables pour s’installer à la nôtre, et ainsi prendre place dans cette ambiance collé serrée et chaleureuse. Mais tout ceci ne serait rien sans la cuisine ouverte, presque au milieu de la salle, qui diffuse de douces odeurs de bouffe dans tout le resto, histoire de bien vous ouvrir l’appétit. C’est clair, on ne va pas s’ennuyer.

« Ici, c’est nous la carte »

Intrigué par le nombre de bouteilles exposées en vitrine et dans la salle du Verre Volé, nous sommes impatients à l’idée de balayer des yeux la carte des vins. A notre étonnement, nulle carte ne nous parviendra entre les mains car, comme nous l’a balancé d’un ton assuré le patron Cyril Bordarier, « ici, c’est nous la carte ».

La Mecque des vins naturels se visitera donc en toute confiance – un peu forcée – du maitre des lieux : a peine a-t-on évoqué les mots Loire et souple, que notre nouvel ami déboule avec un Saumur Champigny (Amateus Bobi 2010). Choix classique, certes, mais la bonne surprise est au rendez-vous : nous voilà dans la pure définition des vins naturels, avec ce petit arrière goût terreux, qui vous rappelle que le vin est avant tout un produit du terroir. La spécificité du Saumur Champigny repose sur la richesse argilo-calcaire de la terre, baigné dans un climat septentrional propice au Cabernet Franc: fruits, fraicheur et tendresse immédiates arrivent aux papilles dès les premières gorgées, nous permettant ainsi de nous fondre peu à peu dans l’atmosphère chahutée du lieu.

La peau du ventre bien tendue dans la cave à manger

Si vous n’êtes pas de ceux qui surfent sur la vague montante du vin naturel, vous pourrez toujours vous contenter de la cuisine, autre avantage incontestable du lieu. Des plats simples et typiquement français se lisent sur les miroirs : on s’est vite laissé tenter par des spécialités maison, le jambon blanc et l’andouillette. Ca paraît lourdaud, mais préparé avec beaucoup de finesse, ce qui vous fera vite oublier les plats de vos cantines d’enfance, et vous rappeler que lorsque le produit est de bonne qualité, il suffit d’y ajouter un petit savoir faire pour éveiller les papilles. Ne manquez pas d’ailleurs la purée beurrée qui accompagne la plupart des plats, un vrai délice. Il faut dire que le duo derrière les fourneaux, constitué des biens connus Zampetti  (avant au 104) et Gelbart (toujours Aux Berges du Cérou), sait y faire pour offrir une cuisine à la fois savoureuse et généreuse.

Une fois le ventre bien tendu, vous pourrez quitter nos amis bobos pour finir votre soirée par une ballade digestive le long du canal. Les plus téméraires pourront d’ailleurs prendre une dernière bouteille à emporter – dont le prix sera allégé du droit de bouchon de 7 euros –  et se poser sur les quais avec les vrais fêtards, pour boire un dernier verre avant  la route.

Le mot de la fin

Le Verre Volé est une table incontournable à Paris pour découvrir ou redécouvrir des vins naturels, tout en profitant d’une bonne cuisine conviviale. Idéal pour un petit coup entre copains. Sans doute un petit côté trop « bobo branché m’as-tu-vu“ (bon, OK… “HIPSTER”), mais la clientèle mèche relevée et pantalons trop courts ne réussira pas à gâcher le plaisir gustatif qui va suivre. Réservation conseillée.

Le Verre Volé
Adresse : 67 rue de Lancry 75010 Paris
Metro : Jacques Bonsergent, République, Temple
Téléphone : 01 48 03 17 34
Horaires : du lundi au dimanche de 12h00 à 14h30 et de 19h30 à 23h30
Prix : entre 25 et 40 euros (plat et vin compris) pour se faire plaisir
www.leverrevole.fr

  • jo

    Nous nous sommes rendus avec des amis au Verre Volé. Accueil
    et service sympa, bon conseil dans le choix du vin et les plats étaient
    généreux et bons.

    Malheureusement, mon amie et moi qui avions pris le boudin
    noir, avons accusé le coup le lendemain. Nausée toute la nuit pour elle,
    dérangements intestinaux pendant 4 jours pour moi… Ce qui m’a motivé à écrire
    cette critique? Lorsque j’ai appelé le restaurant pour leur demander si
    d’autres clients s’étaient plaint de maux d’estomac, je me suis entendue
    répondre que mon estomac était probablement fragile… Argument un peu simple
    qui permet de renvoyer la faute sur mon système digestif (qui, par ailleurs,
    n’a pour l’instant jamais rencontré ce problème dans d’autres restaurants
    parisien) et de ne pas traiter le coeur du problème: un manque sanitaire
    évident.

    Je ne recommande donc pas cet établissement, à moins de
    vouloir tester sa résistance digestive.